Édito de Votre Semaine

Un nouveau prêtre, une nouvelle grâce

Depuis quelques jours, il est de retour : le Père Marius nous revient de son Bénin natal ! L’an dernier, nous avons de couvert ce jeune prêtre, et cette année, c’est avec reconnaissance que nous le voyons revenir vers nous. Mais, si c’est une habitude (très bonne) pour nous d’accueillir des prêtres africains et de recevoir par eux une grâce nouvelle venue de Dieu, nous sommes-nous demandés pourquoi ils viennent et ce qu’ils attendent ? Je laisse Marius lui même vous le redire tout simplement et je vous encourage, non seulement à le lire, mais aussi a le recevoir et a lui parler pour que, lui comme nous, nous tirions le meilleur parti de sa présence parmi nous :
——————————————————————————————
Annoncer Jésus-Christ
Le motif premier et fondamental de nos engagements ecclésiaux, comme le disait Mgr JAMES, c’est l’annonce de l’Évangile et la proposition de la Foi.
Cette phrase résonne dans notre coeur quand nous nous mettons en route, prenant notre part de ministère, pour aller à la rencontre de l’autre. Une rencontre qui est source de joie et d’enrichissement mutuel.
Cette joie, qui est celle de tous les missionnaires, est aussi la mienne, en ces jours-ci où je me retrouve à nouveau parmi vous.
Depuis le 3 juillet, c’est la joie de l’accueil et des retrouvailles. Heureux donc de revoir des visages connus et d’en découvrir de nouveaux.
Cet Eté fait suite à une année qui a été plus ou moins paisible pour nous au Bénin. Le calendrier scolaire a été perturbé par de longues grèves et l’ambiance sociale marquée par quelques incompréhensions entre le politique et la société civile. Dieu merci, tout s’arrange progressivement…
Au séminaire, lieu de ma mission, en dépit de la grève, nous avons eu une année plutôt tranquille. Nous étions onze formateurs (dont deux grands séminaristes stagiaires), pour un effectif de 109 séminaristes, en début d’année et 103 à la fin.
Sur le plan de la gestion de la maison, puisque j’en suis l’économe, nous n’avons pu conduire l’année à sa fin que grâce aux amis du séminaires qui sont de généreux donateurs issus du Diocèse de Parakou ou des autres Diocèses du Bénin.
Je voudrais finir en vous invitant à prier pour nos candidats qui passeront les examens du Baccalauréat le 16 juillet prochain.
Merci à tous et à chacun, merci de participer à la formation des futurs prêtres, en les soutenant par la prière et par vos dons.
Bel été à tous!
Père Marius Fagbémi OBA.


Nous pouvons contribuer à notre mesure a la vie du père Marius et donc du séminaire dans lequel il travaille.
Si vous souhaitez lui faire un don, le plus simple est de donner à la paroisse, qui lui reversera intégralement ce que vous aurez offert, sur un compte en Afrique, en une seule fois pour limiter les frais de banque.
Merci pour lui et pour ceux dont ils s’occupent

   Père Christophe de Caqueray , votre Curé

Communiqué :
Par décision de Mgr Jean Paul James, évêque de Nantes, le Père Christophe de Cacqueray est nommé , à compter du 1er septembre 2018, curé des paroisses  « Notre Dame-Ste Thérèse de la Baule » et « La Trinité d’Escoublac et Pornichet ».
Il dira ‘au revoir’ aux deux paroisses dont il est actuellement curé , le dimanche 2 septembre a St Père en Retz au cours d’une messe suivie d’un verre de l’amitié .
Mgr James a nommé à partir du même 1er septembre 2018, le Père Sébastien Catrou, curé des paroisses « St Nicolas de l’Estuaire » et « St Vital en Retz ».
Le Père Catrou sera officiellement installé comme curé par le Père François Renaud, Vicaire Général, les samedi 22 et dimanche 23 septembre, (fête paroissiale à Saint Nicolas)  ces jours seront l’occasion de fêter dignement son arrivée.


Retrouvez un édito – cliquez –


Crise humanitaire en Afrique

Environ 20 millions de personnes sont actuellement menacées de famine dans plusieurs pays de la Corne de l’Afrique, autour du lac Tchad et à Madagascar. Cette crise aigüe, qui n’avait pas atteint un tel niveau depuis 5 ans est causée par plusieurs facteurs : conflits armés, déplacements forcés des populations, répétition de sécheresses, …
L’état de famine a été déclaré au Soudan du Sud, et menace la Somalie
Les programmes déjà initiés ont donc besoin d’être renforcés pour assurer à ces populations la sécurité alimentaire, l’hygiène et la santé, sans oublier les actions pour la promotion de la paix.
Le Secours Catholique Caritas France lance donc un appel aux dons pour répondre à ces problématiques. Il vise principalement à subvenir aux besoins des personnes déplacées mais aussi aux pays qui les accueillent.
Il est possible de faire un don soit par courrier en utilisant l’enveloppe « Urgence », soit par internet en allant sur le site « secours-catholique.org », soit par SMS : « Envoyer « Famine » au 92900 » (pour faire un don de 10 €)
Des enveloppes sont mises à votre disposition dans les églises
Merci aux donateurs pour leur générosité.


« Extraits »  Prière du Pape François pour tous les migrants (Ile de Lesbos)
« Dieu de Miséricorde, Père de tous les hommes,
réveille-nous de notre sommeil d’indifférence !
Ouvre nos yeux à leur souffrance,…
…Puissions-nous partager avec eux les bienfaits
que nous avons reçus de ta main,… »


Liens

Saint Père en RetzFrossayChauvéLa SicaudaisSaint ViaudSaint BrévinLa chapelle Saint Louis de l’OcéanCorseptPaimboeuf