Unité des chrétiens – Œcuménisme

Sur le diocèse de Nantes >>>

UC signetLecture biblique, groupe œcuménique

Depuis 2011, un groupe de chrétiens du secteur se réunit une fois par mois le vendredi après-midi, de 16h à 17h30, au temple de Saint-Brévin, pour lire et accueillir ensemble la Parole de Dieu dans la Bible. Ces rencontres sont animées par le pasteur François Anglade (Saint-Nazaire) avec la participation du pasteur Pierre Geiser (Saint-Brevin), du diacre Jean-Jacques Bourgois (Saint-Jean-le-Baptiste-en-Retz) et du prêtre orthodoxe Thomas Merle (Saint Dolay).

Nos rencontres ouvertes, simples, fraternelles et joyeuses nous aident au fil du temps, et par la prière partagée, à cheminer vers l’unité. Nous sommes entre 12 et 14 participants. Toute personne intéressée peut nous rejoindre.

Lectures et thème pour cette année : Genèse, la Création.

Prochaines dates 2020 : 10 janvier, 07 février, 06 mars, 03 avril, 15 mai, 05 juin

Semaine de prière pour l’unité

Nous nous rencontrons aussi en vue de la soirée de prière pour l’unité qui a lieu tous les ans en janvier, au cours de la semaine du 18 au 25, dans l’une des 4 paroisses du secteur. Nous la préparons avec l’équipe locale de l’église qui nous accueille. En 2020, cette Prière Œcuménique pour l’Unité aura lieu à l’église de Préfailles : samedi 18 janvier à 20h30.

Cette soirée, mise en œuvre localement, a été préparée initialement par les chrétiens de Malte et Gozo qui ont choisi le texte des Actes des Apôtres, chapitre 28, le naufrage de Paul à Malte pour soutenir notre prière : « Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire » (Actes 28,2)

2020 oecum


Pour 2020, les chrétiens de Malte et Gozo ont choisi le texte des Actes des Apôtres, chapitre 28, le naufrage de Paul à Malte pour soutenir notre prière.

Tous les ans, les chrétiens maltais rendent grâce pour cet événement à l’origine de la foi chrétienne dans l’île. L’hospitalité n’est pas une vertu spécifiquement chrétienne et d’ailleurs ceux qui accueillent Paul et ses compagnons d’infortune font preuve avant tout « d’humanité » dans leur hospitalité. Cette Semaine, mettons-nous donc en situation d’hôtes de l’unité comme un don du Christ fait à son Église. Peut-être nous faudra-t-il comme les passagers du bateau de Paul « jeter du fret par-dessus bord » mais nous pourrons ainsi faire preuve d’hospitalité envers les chrétiens d’autres confessions, envers nos prochains si différents soient-ils, envers les étrangers… Le naufrage de Paul à Malte montre qu’à travers les voyages périlleux et les rencontres fortuites, l’annonce de l’Évangile du salut pour tous les hommes en Jésus-Christ se réalise. Que cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens soit l’occasion de témoigner, de prier et d’accueillir ensemble « pour que le monde croie ».

Document à télécharger : La situation œcuménique à Malte

La recherche de l’Unité nous mène-t-elle en bateau ?

En 2020, la veillée de prière pour l’Unité des Chrétiens est imaginée par les chrétiens de Malte, et c’est tout naturellement qu’ils nous proposent le récit du naufrage de Saint Paul à Malte, évoqué dans les Actes des Apôtres (27,18-28,10) grâce auquel l’île a pu être évangélisée. Les lignes qui suivent proposent la lecture d’un jeune théologien orthodoxe: Georges El-Hage.

« Le récit du voyage évoque la tempête et les dangers de la mer qui menacent la mission de Paul et l’aboutissement de son voyage. De la même manière, certains vents sont contraires à l’ouverture œcuménique aujourd’hui. La conjoncture politique qui pousse au repli identitaire. Toutefois, le texte biblique nous montre qu’aucun des passagers ne fut touché par la tempête. Ils sont tous arrivés sains et saufs malgré les tourments traversés. De même, nos Eglises sont invitées à poursuivre les efforts de rapprochement nonobstant les appréhensions et les inquiétudes. A l’image de la lenteur de ce voyage, les efforts œcuméniques prennent du temps pour fleurir et produire des fruits. La fermentation des cœurs par l’amour du prochain nécessite la multiplication des témoignages et des actions collectives. Pendant la tempête, les compagnons de voyage de Paul écoutaient les paroles de l’Apôtre avec intérêt. Face au danger et à la mort, les hommes sont davantage à l’écoute. Les prisonniers et les soldats obéissent à Paul. Au niveau des relations œcuméniques, l’histoire nous a montré que la persécution politique, à l’image de la tempête dans l’Adriatique, a non seulement rapproché les chrétiens de Dieu mais aussi de leurs frères d’autres confessions. Bien que, le texte des Actes évoque des matelots qui désobéissent et veulent quitter le navire, des soldats qui décident de tuer les prisonniers, le centurion lui, s’oppose à la lâcheté, à la violence et choisit de protéger l’Apôtre de la parole de Dieu. Ne serait-il pas temps pour nous de ressembler à ce centurion?

Nos communautés sont invitées à voyager comme l’Apôtre. Tout au long de son périple, Paul rencontre toutes sortes de personnes. Il prend la mer avec des criminels et des étrangers. L’Apôtre qui cherche à rencontrer César à Rome, subit la tempête et est poussé vers des destinations inconnues et inhabituelles. Pour lui ressembler, les chrétiens sont invités à un déplacement, à se laisser guider par l’Esprit Saint qui les accompagne même dans les eaux agitées de la division ecclésiale. Aujourd’hui pour prolonger cette logique typologique, laisser échouer le bateau c’est consentir à diviser l’Eglise du Seigneur. Or dans ce passage des Actes des Apôtres, « les marins cherchaient à s’enfuir du bateau et mettaient le canot à la mer ». Ils ont voulu se sauver seuls, partir sans les autres voyageurs, diviser la communauté en s’accrochant à un autre moyen de navigation, plus petit et qui correspond à leur nombre, à leur ambition et à leur instinct de survie…

La visée de la mission demeure inchangée: annoncer la Résurrection du Christ à tous, au dirigeant et au dirigé, aux hommes libres et aux prisonniers, aux riches et aux pauvres… A l’image de Paul qui guérit le père de Publius son hôte, les chrétiens sont appelés à partager avec le monde séculier, agnostique ou même athée, la grâce qu’ils ont reçue. L’hospitalité des maltais reflétait une attitude généreuse et désintéressée. Pareillement, l’unité des chrétiens dépendra des initiatives fraternelles et gratuites. Loin de tout prosélytisme, annoncer la Bonne Nouvelle demeure un acte d’amour et de partage qui exclut toute convoitise et ambition nationaliste. Un chrétien missionnaire  aime d’abord le monde et peut dès lors l’évangéliser.« 

Intention de prière :  Seigneur, que notre amour envers Toi prenne la forme d’un effort œcuménique pour que Tu sois toujours « le seul maître du navire et des flots ».

Liens : Unité chrétienne   et Cécef

Le Clion janvier 2018 soirée oecuménique

Le Clion, janvier 2018

2020 oecu

Prière pour l’unité des chrétiens

Seigneur Jésus, Toi qui as prié pour que tous soient uns,
Nous te prions pour l’unité des chrétiens, telle que tu la veux, par les moyens que tu veux.
Que ton Esprit nous donne d’éprouver la souffrance de la séparation, de vois notre péché et d’espérer au-delà de toute espérance.

Seigneur, nous te rendons grâce, parce que tu nous invites à découvrir et à recevoir les uns par les autres la part de vérité qui manque à la plénitude de notre confession.

Seigneur, nous te rendons grâce pour l’église catholique,
Pour son attachement à la transmission de la foi depuis le temps des apôtres, et pour son désir de former un seul corps.

Nous te rendons grâce pour les églises orthodoxes,
Pour leur attachement à la célébration de la foi
Qui est beauté et anticipation de ton Royaume.

Nous te rendons grâce pour les églises protestantes,
Pour leur attachement à la Bible comme lieu de surgissement de la foi,
Et leur souci du partage des responsabilités entre clercs et laïcs.

Nous te rendons grâce pour la tradition monastique,
qui traverse toutes nos églises,
Pour son attachement à la radicalité de la foi Qui est don de soi et consécration de voie.

Nous te rendons grâce pour le mouvement missionnaire
qui traverse toutes nos églises,
Pour son attachement au témoignage de la foi jusqu’aux extrémités de la terre, et son souci de partager avec tous le Salut en Jésus Christ.

Nous te rendons grâce pour le courant charismatique
qui traverse toutes nos églises
Pour son attachement à la vie de l’Esprit et l’accueil de ses dons au service du Christ

Puissions-nous dire ensemble : j’ai besoin de toi, j’ai besoin de ta différence. Tu as reçu de Dieu quelque chose qui me manque…. j’ai besoin de toi …

Amen.

Célébration œcuménique – Ensemble pour l’Europe – Nantes le 13 mars 2010